Quelle pompe mettre au pied du bac récupérateur d’eau de pluie ?

ParPlouf

Quelle pompe mettre au pied du bac récupérateur d’eau de pluie ?

Le récupérateur d’eau de pluie sert en période de pluie. Il récupère l’eau provenant de la gouttière et la filtre pour quelle soit un peu propre. Le récupérateur d’eau est tout un mécanisme. Un robinet y est inséré pour permettre que l’eau puisse être facilement mise dans un arrosoir par exemple. Une pompe est également insérée dans le récupérateur pour en faciliter l’usage aux propriétaires.

Cependant, il existe plusieurs types de pompes pour actionner un récupérateur d’eau. Laquelle choisir pour être sûr que son récupérateur fonctionnera bien ? Quelle pompe mettre au pied du bac récupérateur d’eau de pluie ?

La pompe de récupération pour récupérateur d’eau de pluie

La pompe pour récupérateur d’eau de pluie est une pompe électrique. Elle vous permettra par exemple d’utiliser votre eau récupérée avec un pistolet d’arrosage. Il est vrai qu’un simple robinet peut servir, mais dans ce cas, il va falloir faire usage d’un arrosoir pour l’entretien des plantes ou de la pelouse. Néanmoins, un investissement dans une pompe électrique ne serait pas une cause perdue. Vous le rentabiliserez assez vite.

A ne pas manquer : https://www.youtube.com/watch?v=3C4uXWGan7U

La pompe en résumé vous aidera dans le raccordement de votre récupérateur au circuit d’eau domestique de votre domicile. Un tuyau d’arrosage peut être installé pour le nettoyage de votre terrasse et le lavage de vos voitures en plus du système d’arrosage automatique qui peut être installé.

Le choix de la pompe

Il est utile de faire attention à un certain nombre de critères avant de faire sortir ses euros pour une pompe électrique. Il faut faire attention à la pression de celle-ci, à son débit et à l’utilisation qui va en être faite. Il faut aussi veiller au réservoir de suppression, au bruit que fera la pompe et au câblage.

  • la pression de votre pompe doit être élevée si vous devez vous servir d’un long tuyau d’arrosage ;
  • le débit doit être fort si vous comptez faire usage de l’eau pour vos installations sanitaires ;
  • si vous ne voulez qu’arroser avec l’eau de votre récupérateur, une pompe en entrée de gamme conviendrait. Dans le cas contraire, investissez encore un peu plus d’euros ;
  • une pompe avec réservoir de suppression convient pour une utilisation dans le réseau domestique. Autrement dit, préférez un groupe hydrophore, il abaissera votre consommation électrique ;
  • les pompes peuvent être silencieuses ou pas. Dans tous les cas, une silencieuse est toujours mieux appréciée qu’une pompe qui fait du bruit. Seulement, le prix est un peu élevé car il s’agit de pompes électriques haut de gamme ;
  • le câble de votre pompe électrique doit être bien long. Il pourra alors être branché sur une prise électrique extérieure. Sur le marché, vous rencontrerez des pompes non câblées. Vous pourrez alors vous-même faire le choix de votre câble.

A voir : travaux à faire avec une ponceuse bande

L’achat d’une pompe en conclusion dépend de vos besoins, mais aussi de votre portefeuille. Entre 50 et 100 euros, vous pourrez vous en procurer une. Prévoyez au plus 300 euros pour une pompe électrique de qualité. 800 euros suffisent par ailleurs pour un raccordement de votre pompe au réseau domestique. Avec 1000 euros par contre, vous disposerez d’une cuve d’eau enterrée.

Apprenez-en plus en le visitant.

À propos de l’auteur

Plouf administrator