L’histoire du roller

ParPlouf

L’histoire du roller

Le roller est un loisir assez unique en son genre. Il nécessite des paires spécialement conçues et une maîtrise parfaite de certaines étapes pour bien le pratiquer. En outre, il a plusieurs orientations, que ce soit pour faire de la randonnée ou une petite promenade.

Mais il arrive que l’on se pose plusieurs questions. Ces questions sont en rapport à son origine, à sa conception, à son évolution et à son essor. Certes, nous n’avons pas toutes les réponses à ces questions, mais nous vous donnerons ici, des débuts de réponse. Suivez donc !

Si vous voulez voir un comparatif de patin a roulette, c’est par ici.

L’apparition des rollers traditionnels

Tout a commencé avec la détermination d’un américain qui se nomme James Leonard Plimpton, dans la fin des années 1800. Il inventa des patins qu’il a baptisé le Rocking Skate. Ce dernier est composé de 2 essieux combinés avec 4 roues faites de bois qui lui permettent de faire des rondes.

Pour pouvoir tourner sur ce patin, il vous suffit d’incliner vos pieds. Mais il y eut un défaut : l’usure rapide. Pour régler ce souci, il a donc décider de modifier sa conception, en ajoutant une bague à l’intérieur de des trous des essieux.

Ce problème résolu, a fait monter la popularité de ces patins, si bien qu’elle s’est répandue à travers le globe. Ainsi, pendant plusieurs décennies, ce type de roller a pris l’industrie en otage, laissant disparaître les patins en ligne.

La période des roulements à billes

Cette époque commence aussi à la fin de 19ème siècle, avec Joseph Gidman qui, en 1852, décide d’améliorer les patins traditionnels en créant les premiers rollers incorporés de roulements à billes. Mais certains diront que cette invention date de la période de Léonard de Vinci, qui y avait déjà pensé.

D’aucuns diront aussi, que les patins à roulette datent de l’époque romaine. Mais on ne saurait jamais exactement n’est-ce pas ? Mais on sait en revanche, qu’en 1876, le concept a encore été amélioré par William Brown et Joseph Henri Hugues. Ces derniers ont fabriqué un roulement à 2 faces, permettant aux patins de bouger de façon autonome.

Pour continuer : Combien coûte la pose d’un poêle ?

La période industrielle

On remarque à cette époque, une production à l’échelle mondiale de patins a roulette. Cependant, pour diminuer l’effort des utilisateurs, les roulements à bille de métal sont utilisés. Ainsi, plusieurs marques de rollers se disputent le marché, telle Henley, et Richardson qui améliore à la perfection la conception de Plimpton.

Aussi, vers la fin les débuts des années 1900, les cycles patins apparaissent. Elles peuvent être considérés comme des patins hybrides, c’est-à-dire se rapprochant plus de ceux à essieux et à linges. Cette catégorie de patin a la capacité de rouler sur n’importe quelle surface. Ainsi, il est possible de les porter partout, et à tout moment.

Les rollers actuels

Ils sont pour l’essentiel faits en polyuréthane. Cette matière a plusieurs avantages, ce qui a décuplé leur succès. De plus, les roues de ces dernières varient entre 2 et 8, ce qui offre plus de possibilité et plus de rapidité.

Une évolution, et une longue série d’amélioration ont été effectués par la suite. C’est ainsi qu’en 1992, la discipline a été introduite aux JO pour la toute première fois.

Pour continuer : wikihow

À propos de l’auteur

Plouf administrator