Comment construire une maison container ?

ParPlouf

Comment construire une maison container ?

C’est décidé, avec votre conscience écologique, vous avez choisi l’option de la maison d’une maison container pour devenir propriétaire.

Pour éviter que votre rêve ne s’écroule comme un château de container, il faut être rigoureux dans la construction de votre maison container.

La ville a besoin de vous

Une collectivité territoriale est bien heureuse de compter un nouveau citoyen. Nouvel habitant qui de surcroit sera propriétaire et donc source d’impôt foncier. Avant de compter parmi les habitants, vérifiez quand même que le Plan Local d’urbanisme ne mette pas de trop de restriction pour la réalisation d’une maison container dans sa commune. Il est consultable en mairie et indique pour les habitations les contraintes comme les couleurs et inclinations du toit ainsi que les l’aspect des maisons.

à Lire également : Robot tondeuse ou tondeuse à gazon ?

Entrez dans la normalité

Si la maison container aura une superficie de plus de 20 m², il faudra passer obligatoirement par un permis de construire. Administrativement ce sera le plan de la maison container et surtout la réglementation thermique des containers à réglés sous peine de blocage.

Les voisins sympas

Le permis en poche, ne soyez pas pressés. Restez en mode veilleuse et gentil avec le voisinage et la préfecture en priant que l’arrêté de permis de construire ne soit pas entachés d’irrégularité. 2 mois passé après l’obtention permis du construire, il est maintenant temps de retrousser ses manches.

à Lire également : wiki

Les travaux d’Hercule

Construire une maison container n’est pas chose aisée surtout en auto-construction. Pour les travaux, nous vous proposons une feuille de route que vous auriez à adapter selon vos choix particuliers.

1 – Choisir et acheter ses containers. Afin d’éviter des frais de transports élevés, essayer de trouver au plus près du lieu de livraison

2 – Découper selon le plan les containers, Il est préférable de solliciter le vendeur

3 – Assembler à l’abri les modules selon plan qui a été établi au préalable. L’assemblage peut se faire sur site après la pose.

4 – Prendre sa scie sauteuse et meuleuse et créer les ouvertures (porte, fenêtres ou baies vitrées,…).

5 – Réaliser la fondation. Dans notre cas le système de plot est le plus simple. D’autres de type de fondation peuvent être envisagé (semelle de béton, fondations à radier…)

6 – Faire appel au camion grue pour le transport, pose et l’assemblage des containers. Une soudure à l’arc sera nécessaire. La soudure se fait sur les 4 points d’ancrage des containers.

7 – Bien isoler selon la règlementation thermique les containers. Isolation peut aussi bien se faire soit en intérieur qu’en extérieur. Toutes les parois sont concernées.

8 – Travail des façades et de la toiture de la maison container selon les spécificités du plan local d’urbanisme. Ce travail peut être une complémentarité à l’isolation thermique.

9 – Installation de la source d’energie (électricité, gaz, fioul,…) selon les distributions d’energie de la commune

10 – raccordement au réseau de distribution d’eau

11 – Raccordement au réseau d’assainissement des eaux usées

12 – Déclarer la fin des travaux pour obtenir l’attestation DAACT. Ce document confirme que la maison container a été construite dans les règles de l’art.

Crédit : maison-container.info/

À propos de l’auteur

Plouf administrator